Dans tous ces états

Dans tous ces états - Gustave Dupras

Pour le mariage de mon meilleur ami, je devais avoir une tenue impeccable, car je serai présent sur de nombreuses photographies. Il m’a choisi comme témoin de leur union.  Je savais que la robe de la mariée serait tout à fait classique, en tulle avec des broderies sur le dos. Je devais m’accorder aussi, avec le marié. Il serait avec un complet gris clair et une chemise blanche à rayures fines anthracite. J’avais hésité à prendre un ensemble de la même teinte. Pendant mes recherches de costume, j’ai vu celui que je devais mettre pour cette occasion particulière. Un blazer bleu marine et un pantalon de la même couleur seraient assortis avec ma cravate, rayée de rouge. La chemise se devait d’être blanche ou dans une nuance de beige, j’ai choisi un ton beurre frais. Après l’essayage, j’ai mis de côté la cravate bleu et rouge. Je l’ai changée pour une autre, d’un jaune clair, comme vanillé. Pour les chaussures, mon choix fut de porter des derbies marron.

J’étais si content d’avoir trouvé une tenue convenable que j’avais presque oublié que j’avais un rendez-vous avec le futur marié. Antoine m’attendait dans un restaurant et je lui ai envoyé un message pour lui expliquer la raison de mon retard. J’avais un sac plein de preuves, qui était assez volumineux. Je lui ai fièrement présenté ma sélection vestimentaire pour l’accompagner le jour de son mariage, mais il jeta à peine un coup d’œil à mon choix. Il devait absolument me parler d’une information de première importance qu’il venait d’avoir ; je m’attendais à un événement grave, qui remettait en question leur union. Antoine se caressa le menton, il fait toujours ce geste quand il réfléchit à la façon dont il va ordonner son discours, et il me dit tout.

Ma cousine, Renée, qui occupe un emploi d infirmiere, avait croisé le pâtissier qui réaliserait la pièce montée. Ils s’étaient connus sur les bancs de l’école, quand ils étaient très jeunes. Il a avoué à Renée qu’il ne pourrait pas cuisiner un gâteau assez grand pour tous les convives. Il en ferait plusieurs. Mon ami était dans tous ses états à cause de ce qu’il venait d’apprendre. Si sa future conjointe savait que le buffet des desserts ne comporterait pas une unique pièce montée, elle en serait malade. Elle avait tout prévu dans les moindres détails et elle voulait que leur gâteau de mariage soit incroyablement haut. J’ai promis à mon ami que je contacterais le pâtissier.