Les anticoagulants : un des moyens pour se débarrasser des varices

Les anticoagulants : un des moyens pour se débarrasser des varices - Gustave Dupras

J'adore vraiment passer du temps dans ma maison. Je ne suis pas vraiment le genre de personne qui aime les déplacements et les voyages. Et puis, je n'ai pas vraiment besoin de sortir tout le temps, étant donner je peux faire mon travail à domicile, je ne sors donc que pour faire les courses. Mais je prends quand même, par moment, le temps de sortir ou sinon j'envoie quelqu'un d'autre le faire à ma place. Mais à part cela, j'étais tout le temps connecté sur mon ordinateur à travailler presque 24 heures sur 24. La plupart du temps, je dois terminer des travaux dans un délai limité. Ce qui ne me donne pas tellement l'occasion de penser à autres choses ou à faire de l'exercice physique, à part quelques étirements, donc j'ai fini par prendre du poids. Au début, je n'avais même pas réalisé que j'avais des varices, mais c'est ma petite amie qui me l'a fait remarquer. Quand elle pouvait, elle venait chez moi comme elle savait que j'étais presque tout le temps occupé, elle me donnait des coups de main avec les repas. D'ailleurs, lorsqu'elle m'a dit que j'avais des varices, je n'y croyais pas jusqu'à ce que je les voie de mes propres yeux. Je pensais que les seules personnes qui étaient touchées par ce problème étaient les femmes, enfin, c'est ce que j'avais toujours entendu dire. En tout cas, j'étais ravi qu'elle l'ait remarquée à temps, parce que j'avais peur que ça ne devienne plus sérieux. J'ai un voisin qui était médecin et j'en ai donc profité pour lui demander conseil. Selon lui, il fallait d'abord que je fasse un diagnostic de phlébographie et après il pourrait me donner un avis médical et un traitement varices approprié dans mon cas. Mais, il m'avait tout de même indiqué que des fois des anticoagulants pouvaient résoudre le problème. D'après son explication, les anticoagulants empêchaient la coagulation du sang et évitaient ainsi la formation de caillots sanguins à l'intérieur des veines ou des artères, puis ils évitaient également l'extension et la migration d'un caillot existant. Mais il m'avait surtout dit que les anticoagulants étaient utilisés afin d'éviter l'apparition d'une phlébite ou en cas de son apparition, il fallait traiter ce problème. Lors de la consultation, il avait même souligné que la surcharge de mon poids en était la principale cause puisque celle-ci entraînait un travail supplémentaire pour le cœur, mais également pour les artères et les veines, du coup, les varices sont alors susceptibles de s'installer plus facilement. Ma vraie chance, je crois, c'est que j'avais un médecin comme voisin.