Les cours de natation

Les cours de natation - Gustave Dupras

Je suis déjà à l’âge adulte, et je ne sais pas comment nager.  Ce n’est vraiment pas trop pratique, surtout si je décide d’aller en voyage en couple dans le sud, par exemple, et qu’on passe un peu de temps sur le bord de la plage.  Je sais que normalement, on ne peut pas nager trop loin à ces endroits, mais ce n’est pas grave, je préfère l’apprendre et pouvoir me débrouiller dans l’eau.  Si je veux aller faire du bateau, comme de la chaloupe ou du canot, ce serait bien de pouvoir me sortir du pétrin si je tombe dans l’eau par accident.

Alors, me voici dans la salle de rechange, en train d’enfiler mon costume de bain et de me mettre de la crème solaire SPF 50 pour éviter de brûler, et de me retrouver avec des taches solaires.  J’hésite entre apporter mon chapeau, ou non, et enfin, je décide de le laisser là.  On va définitivement faire un tour dans l’eau, même si c’est le premier cours, alors je pense que ce serait mieux de ne pas l’apporter avec moi.

J’ai bien fait.  Tous les autres participants se promenaient nu-tête, et n’avaient que leur serviette sous le bras et des sandales dans les pieds.  Celle qui va nous enseigner se prépare dans l’eau, elle se réchauffe en faisant des longueurs.  Du moins, je crois bien que ce sera elle qui va nous enseigner, car je l’ai déjà vu travailler comme sauveteur l’été passée.

Je regarde les autres et je constate avec soulagement qu’ils sont nerveux, eux aussi.  J’aimerais bien sauter tout de suite dans la piscine, et en finir avec cette classe maudite.  Voyez-vous, j’ai une peur inexplicable de me mettre dans l’eau profonde, ce qui explique le fait que je sois déjà adulte et incapable de nager, même dans le style « nage de chien ».  Quand je vais me baigner, je reste toujours dans le côté moins profond dans les piscines et presque sur le bord quand je suis à la plage.  Jamais je ne m’aventure dans les eaux qui montent par-dessus mes hanches.  Mais maintenant, ma décision est prise : fini les baignades où mes amis vont tous dans l’autre côté de la piscine pendant que je sirote une bière froide sur ma chaise longue, en train de les regarder.  Je vais pouvoir aller me joindre à eux.

Enfin, l’heure est arrivée.  On se regarde tous, et je tente de sourire. Ils me répondent en faisant la même chose.