Les dents de lait

Les dents de lait - Gustave Dupras

Je voudrais partager un moment qui m'a vraiment marqué durant mon enfance. C'est quand on a dû m'enlever mes dents de lait. Ce moment par lequel nous sommes tous passés m'a vraiment marqué à cause de la peur que j'avais en allant chez le dentiste. Il faut dire que je ne voulais même pas qu'on touche à mes dents. Vu que la situation devenait, de plus en plus alarmante, mes parents ont décidé contre vent et marée de m'amener voir un dentiste Côte-Vertu.

Je me rappelle de ce jour comme si c'était hier. Puisque mes parents savaient que j'avais vraiment peur des dentistes, ils en ont contacté un qui était spécialisé pour faire des traitements aux enfants. Le lieu où il faisait ses consultations n'avait rien à voir avec ceux où nous avions l'habitude d'aller. Les murs étaient peints avec des couleurs gaies au même titre que les portes. Une fois entrée dans ce lieu, je ne soupçonnais en aucun moment qu'il s'agissait d'un cabinet de dentiste. Après avoir dévalé les escaliers, nous sommes entrés dans une grande salle où des enfants de mon âge étaient en train de jouer. Tandis que les jeunes garçons avaient des voitures et d'autres des super-héros, je me suis dirigée dans l'autre partie de la salle où il y avait de belles poupées. Au fond de la salle, il y avait une porte que je n'avais pas remarquée avant qu'un petit garçon et sa mère y entrent. Je n'y faisais pas attention avant que mes parents viennent me dire qu'on devait aller voir un gentil monsieur en passant par cette porte.

Le couloir qui suivait était quasi identique à celui que nous avions dépassé en entrant, je croyais qu'on allait entrer dans une autre salle de jeu. Tantôt une porte s'ouvrit devant nous et je vis un homme avec une blouse blanche. Dans ma tête, je savais que c'était un médecin, mais je ne pensais pas un seul instant qu'il soignait des dents. Après nous avoir accueillis avec un large sourire en me donnant au passage un petit livre d'histoire, il m'a demandé de m'asseoir sur un lit, ce qui je fis sans broncher. Ensuite, il a commencé à me parler de ce que les bonbons étaient capables de faire à mes dents avant de me demander d'ouvrir la bouche. Il venait de faire son constat, dans les minutes qui ont suivi, il réussit à réparer toutes ces dents qui auraient pu éventuellement nuire à la superbe dentition que j'arbore maintenant.